Une grande entreprise agile comme une start-up, c’est possible !

Notre vision 13 décembre 2018
Agilité entreprise start-up

author:

Une grande entreprise agile comme une start-up, c’est possible !

La start-up fait rêver : des jeunes geeks heureux d’être au bureau, des réunions entre deux parties de baby-foot, la magie du management horizontal et de la co-construction…
En réalité, les start-ups séduisent surtout par leur agilité, leur capacité à créer rapidement de la valeur et à s’adapter aux enjeux du quotidien.
Dans un écosystème hyperconcurrentiel, la culture de l’innovation et les méthodes agiles des jeunes pousses inspirent les grandes entreprises confrontées à la nécessité d’évoluer pour survivre, tout en préservant la motivation de leurs collaborateurs.
Ainsi 53% des grands groupes sont dotés d’un incubateur, d’un accélérateur ou d’un lab contre 5% en 2010 (cf. étude David avec Goliath).

Alors comment gagner facilement en agilité ?
Voici 5 astuces simples pour insuffler l’esprit start-up à votre organisation.

L’humain d’abord

Devenir Employee-centric reste la première condition d’une transformation réussie car c’est par les collaborateurs que les grandes entreprises peuvent gagner en agilité.
Ainsi l’expérience Employé doit être repensée pour répondre aux attentes des collaborateurs et offrir des conditions optimales de travail.

En étant à leur écoute et en faisant preuve d’empathie, les managers parviendront facilement à impliquer leurs troupes et à booster leur engagement. Les équipes adhèrent alors au projet global de l’entreprise et collaborent davantage. C’est le meilleur moyen de contourner les silos et résoudre les dysfonctionnements qui nuisent à leur productivité.

Mais avant d’initier une dynamique collaborative au sein de votre entreprise, il est essentiel d’être transparent avec les collaborateurs. En effet, ils seront plus efficaces s’ils comprennent le sens de leurs missions au quotidien et l’impact de leur rôle dans l’organisation. Ainsi, donnez à vos collaborateurs des objectifs clairs et tâchez de leur dire pourquoi vous avez besoin d’eux.

La voie du client

L’axe à suivre est simple : trouver, écouter et satisfaire le client !
En devenant Employee-centric, les grandes entreprises améliorent leur satisfaction client. Le but est d’offrir aux équipes les conditions optimales pour offrir le meilleur service à leurs clients.
En ce sens, les collaborateurs qui sont à leur contact sont de très bons relais. D’où l’utilité d’être à l’écoute des clients et de remonter rapidement leurs attentes aux équipes concernées.

Ainsi la capacité à comprendre le client et ses besoins constitue en soi une source d’innovation pour les grandes entreprises.
A l’instar des start-ups, il faut donc appliquer une approche produit forte au quotidien.
En effet, au-delà de l’efficacité du produit, l’enjeu est de créer une expérience client personnalisée.

En conservant l’empathie comme fil rouge vertueux, mettre les clients au cœur de la stratégie d’entreprise permet de développer une offre et des produits adaptables à leurs besoins. Cette approche agile permet alors de se prémunir des changements et aléas du marché.

Moteur à idées

Impulser des idées nouvelles… Tel est le leitmotiv des start-ups !
Pour un grand groupe, les bénéfices sont nombreux :

  • Améliorer considérablement son offre
  • Trouver rapidement des solutions au quotidien
  • Mettre en place ces idées dans un cycle court
  • Responsabiliser ses collaborateurs

Ecouter les équipes et les clients constituent certes les axes d’optimisation et d’innovation de l’entreprise. Cependant, le plus important est de cultiver les idées des collaborateurs et de leur donner le pouvoir d’agir.
Après avoir défini les objectifs, ils peuvent alors répondre aux défis communs de l’entreprise grâce à ces idées. Que ce soit sous forme de workshops, brainstos ou programme intrapreneurial, ils deviennent ainsi de véritables acteurs de la vie de leur entreprise.

Engager les équipes dans une dynamique d’idéation favorise la mise en place d’équipes transverses à l’image des start-ups qui, par essence, sont des petites équipes où chacun, selon son expertise, peut participer à la stratégie de l’entreprise.
C’est la clé de la mise en place d’un système agile !
Dans ces équipes dédiées à des projets spécifiques, les différentes visions, compétences et expériences des employés contribuent à la réussite de l’entreprise dans sa globalité.

C’est pourquoi, vous devez optimiser vos processus et choisir consciencieusement les outils collaboratifs que vous allez utiliser afin de fluidifier la communication transversale.

La culture du résultat

« Likes do not pay the bills. Sales do »…Le motto de toutes les start-ups rappelle une chose essentielle : la moindre once d’énergie et le moindre euro dépensés doivent l’être à bon escient.

A partir d’objectifs clairs, toute action doit créer de la valeur et donc être mesurable. Une fois mesurée, vous pourrez ajuster le tir si besoin.
C’est pourquoi, toute entreprise agile est en amélioration continue.
La méthode « test & learn » (via des POCs, pilotes etc…) devient alors très efficace car elle permet de prendre rapidement des décisions et d’éviter des process longs et couteux.

Afin de conquérir de nouveaux marchés, il faut donc aller à l’essentiel et prioriser : « quelle est l’action la plus efficace ? Où mon budget aura le plus d’impact ? ».
C’est un signe marquant de la vitalité des entreprises grâce à leur approche pragmatique et leur agilité.

L’amour du risque

Prendre des risques fait partie de l’ADN des start-ups. Dans cette quête d’agilité, les grands groupes adoptent de plus en plus cet état d’esprit.
L’audace (re)devient alors une qualité fondamentale et l’échec se transforme en une opportunité d’apprendre pour mieux avancer.
Ainsi l’esprit entrepreneurial et entrepreneurial, c’est accepter qu’un projet n’aboutisse pas ou qu’il ne soit pas couronné de succès. Mais on en ressort grandi et on ressent la fierté d’avoir essayé. Il faut se fixer des jalons et être capable de s’arrêter au bon moment si on va dans le mur.

Les managers sont alors en première ligne pour (re)donner l’envie d’agir à leurs équipes. Leur rôle est déterminant !
Les chiffres soulignent cette tendance forte et l’importance de l’implication du top management : les PDG de 83% des grands groupes ayant répondu au Baromètre FrenchTech soutiennent les relations de leurs entreprises avec les start-ups.

Plus que des managers, les entreprises agiles font appel à des leaders qui se fient à leurs intuitions et savent déléguer. Se faire confiance et faire confiance aux autres est indispensable pour faire avancer son organisation dans les meilleures conditions.

En résumé, pour innover comme une start-up, il faut avant tout redonner du pouvoir d’action aux collaborateurs. A vous de tester !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *